Accroît la résistance aux phytopathogènes

Les plants sont moins sensibles aux maladies grâce à un système racinaire vigoureux.  La subirrigation et la réduction de la fréquence des arrosages contribuent à garder le feuillage au sec.  L'apparition de maladies fongiques au niveau du feuillage et les taches florales s'en trouve nettement diminuée.  De plus, les parcelles individuelles sont des environnements fermés (bris capillaire à tous les 10 pi), ce qui prévient la transmission de maladies d'une section à une autre.  Le recours aux fongicides est donc moins fréquent.